Accueil » L'Immobilier » Locataire, propriétaire, étudiant… : quel contrat d’assurance habitation souscrire ?

Locataire, propriétaire, étudiant… : quel contrat d’assurance habitation souscrire ?

Les contrats d’assurance habitation sont les deuxièmes contrats d’assurance de biens les plus souscrits en France après les contrats d’assurance auto. On en compte plus de 40 millions selon les chiffres les plus récents. Leur intérêt est double : protéger l’assuré des conséquences de l’usage ou de l’occupation de son bien immobilier, mais également réparer les dommages dont il peut être la victime.


Selon que l’on est locataire, occupant à titre gratuit, propriétaire occupant ou non occupant, les besoins et garanties obligatoires ou optionnelles ne sont pas les mêmes. Nous vous proposons ci-dessous de faire le point sur le type de contrat à privilégier en fonction de votre profil.

Vous êtes propriétaire occupant

Vous êtes propriétaire de votre logement et vous l’occupez à l’année ? Le contrat multirisque habitation traditionnel, additionné si nécessaire d’options en fonction de vos besoins spécifiques, vous conviendra parfaitement. Celui-ci comporte toutes les garanties pour vous protéger au mieux contre les conséquences de l’usage de votre logement (responsabilité civile), de vos actes en dehors du travail et de ceux des personnes composant votre foyer (responsabilité civile vie privée), mais aussi contre les différents dommages que votre bien peut subir tout au long de l’année : dégât des eaux, inondation, incendie, catastrophes naturelles, cambriolage…

Certaines options utiles peuvent être souscrites en complément, par exemple si vous vous souhaitez assurer des biens en sus (dépendances, plantes du jardin, installation  photovoltaïque…) ou que vous souhaitiez garantir des activités spécifiques (assistante maternelle, chambre d’hôtes, fêtes diverses, etc.).

À noter que si vous êtes copropriétaire, vous avez une obligation d’assurance contre les risques de responsabilité civile liés à votre logement depuis la loi ALUR de 2014. Cette obligation est évidemment prise en compte dans les différents contrats MRH distribués par les assureurs.

Et si vous souhaitez comparer les prix et garanties de plusieurs dizaines d’assureurs habitation, c’est possible ici : www.index-habitation.fr/comparateur.

Vous êtes propriétaire non occupant

À l’instar du propriétaire occupant, vous êtes dans l’obligation d’assurer votre responsabilité civile si vous êtes copropriétaire. En dehors de cette obligation, votre contrat habitation pourra comporter plusieurs garanties dont le but est évidemment de ne pas faire doublon avec le contrat d’assurance habitation de votre locataire.

Un contrat PNO peut par exemple couvrir votre responsabilité civile vis-à-vis des locataires, colocataires et tiers (et pas seulement des autres copropriétaires). Il peut aussi protéger votre bien contre les dommages non pris en charge par le locataire. Enfin, il peut comporter des garanties spécifiques si vous êtes bailleur : garantie des loyers impayés, perte de revenus locatifs, protection juridique, dommages au mobilier (si location meublée / saisonnière), etc.

Attention à ce que votre contrat ne comporte pas de garanties inutiles s’adressant aux propriétaires occupants.

Vous êtes locataire

Un locataire a une obligation légale d’assurance : la responsabilité civile locative. Celle-ci doit lui permettre de répondre des dégradations ou des pertes qui arrivent pendant la jouissance du bien loué, à moins qu’il ne prouve qu’elles ont eu lieu sans sa faute. Cette obligation existe depuis 1989 et doit être formalisée par une attestation à remettre au bailleur lors de la remise des clés et annuellement.

Pour le reste, les garanties et options proposées aux locataires ressemblent fortement à celles proposées aux propriétaires, notamment concernant les dommages causés aux biens ou les autres garanties de responsabilité civile (vie privée, scolaire, activité spécifique).

Vous êtes étudiant

Les étudiants représentent une population ciblée spécifiquement par les assureurs qui n’hésitent pas à concevoir des contrats d’assurance habitation adaptés à leurs moyens, leurs besoins et leurs activités.

Si les contrats proposés comportent peu ou prou les mêmes garanties que les contrats MRH traditionnels, les niveaux et montants de garanties sont beaucoup moins élevés. Certaines limitations ou exclusions supplémentaires peuvent également être notifiées. À l’inverse, des garanties adaptées au mode de vie étudiant sont souvent incluses : couverture des appareils mobiles, assistance renforcée, prise en charge des frais de scolarité en cas d’accident corporel, RC étendue aux stages, au baby-sitting et aux séjours à l’étranger…


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...
Scroll To Top