Accueil » Entreprise » Les garanties indispensables pour protéger votre commerce

Les garanties indispensables pour protéger votre commerce

Exercer une activité de commerçant, c’est inévitablement s’exposer à de nombreux risques. Entre les dommages que peuvent subir les locaux, le matériel mais aussi les conséquences que peuvent engendrer des objets vendus…


Souscrire une assurance commerce complète, avec des garanties adaptées, apparaît comme une évidence. Quelles sont les assurances obligatoires ? Quelles sont les garanties facultatives mais fortement recommandées ? Voici un point complet.

Les risques dont les commerçants doivent se protéger

Lorsque vous lancez une activité de commerce, il existe trois grands types de risques face auxquels il est important de se prémunir. On distingue d’abord les risques liés à l’activité (exécution de l’activité de commerce), les risques liés aux biens (dégradation du matériel, vol), et enfin les risques liés aux personnes (qu’il s’agisse du dirigeant ou des salariés).

Toute activité professionnelle peut engendrer des dommages, corporels ou matériels. Surtout, tout commerçant est responsable des dommages qu’il peut causer lui ou son personnel, mais aussi ses propres locaux et les produits vendus. Voilà pourquoi la loi oblige tous les commerçants à souscrire à un minimum d’assurances obligatoires. Ensuite, selon la protection souhaitée, il est possible de venir compléter ce panier de garanties initiales avec une couverture sur-mesure.

Les assurances viennent protéger les commerçants face à des conséquences financières liées à un éventuel dommage. Imaginez un sinistre qui vient stopper l’activité, un produit vendu qui s’avère dangereux et blesse un utilisateur ou encore un accident qui survient dans le magasin, à cause d’un membre du personnel… les réparations financières nécessaires dans ces différents cas peuvent mettre à mal la vie de l’entreprise, et contraindre l’entrepreneur de tout arrêter. Voilà pourquoi les assurances viennent en protection et en rempart face aux risques liés au commerce.

Les assurances obligatoires pour les commerçants

La responsabilité civile professionnelle

Cette obligation légale couvre le commerçant pour tous les dommages causés par l’entrepreneur ou les personnes dont il a la charge. Pour une protection complète, la responsabilité civile professionnelle doit couvrir les dommages causés dans les locaux mais également en dehors, et idéalement les dommages causés lors de l’utilisation d’un bien qui n’appartient pas à l’entreprise.

L’assurance multirisque professionnelle

Cette assurance vient protéger les locaux et ce qu’ils contiennent. L’assurance multirisque sera donc activée en cas d’incendie, d’événements climatiques ou encore de problèmes électriques voire même de catastrophe naturelle. Selon votre situation de commerçant, que vous soyez propriétaire ou locataire des locaux, vous devrez souscrire un contrat avec des garanties différentes.

Les assurances facultatives pour les commerçants

La garantie perte d’exploitation

L’assurance perte d’exploitation est une garantie clé, qui permet à une entreprise de faire face à un arrêt total ou partiel de son activité. En effet, l’assurance perte d’exploitation (telle que celle proposée par la MAPA) prend en charge les baisses de marge brute et le coût des charges fixes de l’entreprise lorsque l’activité subit les conséquences d’un dommage. Elle permet donc notamment de régler les frais courants et les salaires. En clair, la garantie perte d’exploitation permet de compenser les effets de la diminution du chiffre d’affaires, et ainsi aider les entreprises à se replacer dans la situation financière qui était la leur avant le sinistre. Une première étape pour aider à la reprise de l’activité dans les plus brefs délais.

Les assurances homme-clé et les assurances de personnes

Toute entreprise peut choisir une assurance pour protéger une ou plusieurs personnes qui sont jugées comme essentielles dans le fonctionnement de l’entreprise. L’assurance homme-clé (expliquée en détail par Les Echos) permet notamment de se protéger en cas d’accident, d’incapacité voire même de décès du dirigeant ou de tout autre personne. L’assurance est souscrite au nom de l’entreprise, qui en sera bénéficiaire. Il existe également des « assurances des personnes », c’est-à-dire des contrats collectifs pour renforcer la protection des individus au sein de l’entreprise. Il s’agit notamment des contrats de complémentaire santé, de prévoyance ou encore de retraite complémentaire.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 3 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top