Accueil » L'Immobilier » Le mandat exclusif à la loupe

Le mandat exclusif à la loupe

Simple, semi-exclusif, exclusif sont autant de mandats utilisés lors de transactions immobilières. Ils présentent divers intérêts pour les propriétaires comme pour les commerciaux. Mais le plus avantageux est sans doute le mandat exclusif.


Quels sont les atouts du mandat exclusif ?

mandat exclusifLe mandat exclusif consiste à ce que durant une durée limitée de trois mois maximum, le propriétaire du bien le confie à la vente à un seul agent immobilier. Même si ce type de contrat peut paraître plus risqué pour le vendeur, il s’agit en réalité d’une source de motivation qui incite l’agent immobilier à mettre l’ensemble de ses moyens en œuvre pour parvenir à la vente du bien dans les plus brefs délais.

En effet, cette pratique est synonyme d’efficacité, l’agent immobilier à 8 chances sur 10 de vendre grâce à celle-ci. De plus, le mandat exclusif garantit un dossier suivi et de qualité, avec l’utilisation de technique de vente différenciées à l’exemple des visites virtuelles.

A l’inverse, le mandat simple peut freiner l’agent immobilier dans son travail puisque le propriétaire lui même et d’autres agences peuvent réaliser la vente. L’agent n’est donc pas sur de percevoir une rémunération, il ne peut donc pas déployer les mêmes moyens de vente ce qui aboutira au mécontentement à la fois du propriétaire du bien et de l’agent commercial. Ainsi, dans une transaction immobilière effectuée en mandat exclusif, tout le monde y trouve son compte !

L’agent commercial a l’assurance de ne pas être en concurrence avec d’autres pour percevoir sa rémunération et le vendeur sait qu’il bénéficiera d’une intense activité déployée pour la vente de son bien.

Par ailleurs, le mandat exclusif favorise une concurrence saine entre agences immobilières basée sur le rapport qualité des services/prix. L’agence immobilière qui veut obtenir le mandat simple devra donc augmenter le niveau de ses prestations pour séduire le vendeur.

La réglementation des mandats exclusifs :

« Lorsqu’un mandat est assorti d’une clause d’exclusivité ou d’une clause pénale, ou lorsqu’il comporte une clause aux termes de laquelle une commission sera due par le mandant, même si l’opération est conçue sans les soins de l’intermédiaire, cette clause ne peut recevoir application que si elle résulte d’une stipulation expresse d’un mandat dont un exemplaire a été remis au mandant. Cette clause est mentionnée en caractères très apparents.
Passé un délai de trois mois à compter de sa signature, le mandat contenant une telle clause peut être dénoncé à tout moment par chacune des parties, à charge pour celle qui entend y mettre fin d’en aviser l’autre partie quinze jours au moins à l’avance par lettre recommandée avec demande d’avis de réception. »  Article 78 du décret n°72-678 du 20 juillet 1972.

 

De plus, la remise immédiate du contrat au client s’impose au moment de la conclusion du contrat sous peine de nullité du mandat ou de sanctions pénales importantes.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top