Accueil » La Banque » La hausse de frais bancaires profite aux banques en ligne

La hausse de frais bancaires profite aux banques en ligne

La baisse des taux d’intérêt n’a pas fait que des heureux. Bien entendu, les banques ne peuvent qu’être satisfaites d’avoir de nombreux clients. Mais les marges bénéficiaires ont été réduites.

Les banques ont promis de réviser à la hausse les frais de banque et de tenue de compte. Et c’est parti doucement.


 

Les banques révisent à la hausse leurs frais

frais bancairesLa hausse des frais bancaires est inéluctable. Elle concerne les frais liés aux tenues de compte, aux retraits d’argent effectués notamment auprès d’autres banques et les frais liés aux cartes bancaires.

Le premier poste concerné est évidemment la tenue de compte.

L’ampleur dépend de chaque banque. C’est le cas du Crédit  Mutuel, de la Banque Postale, de la BNP, de Paribas, de la Banque Populaire, de la Caisse d’Epargne et le Crédit Agricole.

Une augmentation d’environ 13%

Les banques en ligne se frottent les mains. Dispensées des lourdes dépenses en infrastructure, elles ont érigé leur réputation, entre autres, sur les frais bancaires à moindre coût à la limite, inexistants.

La révision à la hausse en moyenne de 13% des frais bancaires des banques traditionnelles ; par rapport à l’année dernière, amènera les emprunteurs à se tourner vers la demande de crédit en ligne pour leurs projets personnels

Les analystes financiers, au regard de cette révision, estime que les clients des banques en ligne peuvent réaliser une économie de 180 euros à 190 euros pendant une année.

Cela peut prendre de l’ampleur à la grande satisfaction des banques en ligne  D’un côté, Fortuneo, ING Direct ou Boursorama maintiennent  le zéro frais de tenue de compte et de l’autre, tous les établissements traditionnels  appliquent leurs nouvelles mesures. Pour les clients et notamment les nouveaux emprunteurs, le choix sera vite fait.

Les frais de retraits déplacés concernés également

Les choses vont encore se corser au niveau des frais de retraits déplacés. Ils ne sont pas, dans leur grande majorité, facturer par les banques en ligne. Ce qui n’est pas le cas pour les banques traditionnelles habituellement en concurrence. La Crédit agricole a annoncé la leur couleur avec une hausse de 8%. La Banque postale n’y est pas allé par quatre chemins car ce sera deux fois plus cher contre 23% de hausse pour la Banque populaire.

Les banques en ligne creusent l’écart

Les banques en ligne enfoncent le clou au niveau des cartes bancaires. Elles proposent des cartes bancaires à l’œil pour attirer de nouveaux clients. C’est tout le contraire pour les banques de réseau. Elles envisagent une révision à la hausse de 3,35% des cartes bancaires de débit immédiat.

Nous assistons au changement de comportement des consommateurs. Selon une étude récente effectuée par l’Institut d’études marketing Audirep, 70% des clients des banques en ligne s’apprêtent à les faire leur banque principale.

La loi Macron simplifie la mobilité bancaire. Vous pouvez changer de banque sans trop de problème.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top