Accueil » Les Impots » Impôts et frais kilométriques : Comment les calculer ? Que déduire ?

Impôts et frais kilométriques : Comment les calculer ? Que déduire ?

Les frais liés aux kilomètres réalisés au cours de l’année peuvent être déduits des impôts. En résultat, le montant à payer en sera amoindri. Alors, comment faire pour revoir ce montant à la baisse ? À cette fin, il est nécessaire de prendre connaissance de quelques calculs et de se baser sur un barème établi par l’État. Focus.


Impôts et frais kilométriques : tout savoir sur les modes de calcul des frais kilométriques

Calcul indemnité kilométriquePour être en mesure de déduire ses frais kilométriques de ses impôts, il faut avant tout, prendre le temps de calculer les kilomètres réalisés. Pour la majeure partie des travailleurs, il s’agira de multiplier les kilomètres séparant son domicile de son lieu de travail et de multiplier le résultat par le nombre de jours travaillés.

Une fois le nombre de kilomètres trouvé, il s’agira d’intégrer ce chiffre à une formule pour savoir combien vous pouvez déduire de vos impôts. L’État met à jour, tous les ans, un barème sur lequel se baser. Voyez ci-dessous.

Si vous êtes en possession d’un véhicule 6 chevaux et que vous avez parcouru moins de 4999 kms, il faudra réaliser le calcul suivant : 4999 x 0,568.

Si vous êtes en possession d’un véhicule 4 chevaux et que vous avez parcouru 18,000 kms au cours de l’année, il faudra réaliser le calcul qui suit :  0,277 x 18,000 + 1,082.

À quoi correspond le barème kilométrique ?

Le barème kilométrique permet d’évaluer le coût approximatif lié à l’utilisation d’un véhicule. Sont pris en compte le prix de l’assurance, des réparations, du carburant, l’amortissement, etc.

Toutefois, notez que le barème ne prend pas en compte les intérêts liés à l’emprunt si le véhicule a été obtenu grâce à un crédit. Les frais de stationnement, de la même manière que les péages ne sont pas non plus pris en compte.

Renoncer à ses frais réels

Calculer ses frais kilométriques et les déduire de ses impôts revient à calculer ses frais réels. Mais vous avez également la possibilité d’opter pour une autre solution : la déduction forfaitaire de 10 %. Cette option peut se révéler avantageuse pour les salariés qui ne réalisent que peu de kilomètres dans l’année. Le principe : le montant imposable est minoré de 10 %. Notez toutefois que vous ne pouvez pas cumuler frais réels et déduction forfaitaire. Il faudra obligatoirement faire un choix. Si vous ne savez pas quelle formule est la plus avantageuse dans votre cas de figure, prenez le temps de faire les deux calculs.

Et pour frais kilométrique pour deux-roues ?

Vous vous rendez au travail en moto ou par le biais d’un autre type de deux-roues ? Sachez que vous pouvez également calculer vos frais réels et revoir le montant de vos impôts à la baisse. De la même manière que pour les automobiles, l’État a conçu des barèmes sur lesquels il est nécessaire de se baser. Les calculs varient en fonction de la distance parcourue et de la puissance du deux-roues.

Barème des engins de moins de 50cm3

Barème des engins de plus de 50cm3

 

Les dernières recherches:
  • comment déduire les frais kilométriques
  • frais kilométrique a déduire des impôts
  • tout savoir sur deduction impot et frais reel

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 23 fois avec une moyenne de 4,48 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top