Accueil » L'Immobilier » Investir dans l'ancien » Comment réduire ses impôts ?

Comment réduire ses impôts ?

Avez vous déjà penser à acheter des vielles maisons ou appartements pour les rénover ? Eh bien sachez qu’investir dans ce type de bien vous permet de réduire considérablement vos impôts. Pour cela, il vous suffit d’opter pour le régime du réel simplifié, et en déduisant le coût des rénovations des loyers que vous avez encaissés. Vous obtenez ainsi un déficit foncier, à reporter en partie sur votre base de revenus imposables.


Immobilier ancien : choisir le régime du réel simplifié

Réduire ses impôts en achetant des vielles maisonSi vous louez non-meublé, vous avez le choix entre deux régimes fiscaux : le micro foncier et le réel simplifié.

Choisissez le réel simplifié, car vous aurez ainsi la possibilité de comptabiliser tous les frais relatifs à l’exploitation du bien immobilier. Le total de ces dépenses viendra se retirer de vos revenus locatifs.


Exemple : admettons que vous ayez effectué 30 000 € de travaux cette année, pour 4 200 € de charges. Admettons que vous ayez encaissé 5 500 € de loyer. Vous avez donc dépensé 34 200 € pour 5 500 € de recettes. Vous êtes en déficit foncier de -28 700 €

Réduire ses impôts dans l’immobilier ancien : marche à suivre

Achetez un bien immobilier ancien à rénover

Achetez un logement ancien, et effectuez des travaux de rénovation destinés à améliorer la décence ou la performance énergétique. Les travaux d’embellissement et d’agrandissement ne permettent pas d’obtenir un déficit foncier.

Mettez en location

Trouvez des locataires pour ce logement AVANT de déduire le coût des travaux des loyers encaissés.

Déduisez le coût des travaux

Au moment de faire votre déclaration de revenus, déduisez le coût des travaux ainsi que toutes les dépenses effectuées dans le cadre de l’exploitation des biens immobiliers que vous louez.

Bon à savoir : ce mécanisme est également valable si vous possédez déjà une base de revenus locatifs.

Exemple

Un particulier possède déjà un appartement, qui lui rapporte 7 000 € à l’année :

  • Il achète un deuxième appartement, pour lequel il dépense 30 000 € de travaux, et le loue 6 000 € à l’année.
  • Au bout d’un an, il encaissera 13 000 € de loyer (7 000 + 6 000 €), et déduira 30 000 €.
  • Il obtient donc un déficit foncier de 17 000 €.

Conséquence : non-seulement il ne sera pas imposé sur ses revenus locatifs, mais en plus le déficit foncier ira abaisser sa base globale de revenus imposables.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top