Accueil » Entreprise » Conseils pour créer une entreprise en Espagne

Conseils pour créer une entreprise en Espagne

Créer une entreprise en Espagne attire de plus en plus de Franciliens. Pour cause, ce pays possède des avantages fiscaux considérables par rapport à la France, ce qui est assez attrayant. De plus, s’implanter en Espagne permet d’accroitre autant de chiffres d’affaires, car le pays est ouvert aux produits et services étrangers.


 

En effet, plusieurs questions se posent sur la faisabilité de l’entreprenariat en Espagne. Découvrons ensemble les questions les plus fréquentes au début d’un projet d’implantation dans ce pays européen.

La finalisation de l’achat d’une SL espagnole prend combien de temps ? Doit-on se déplacer pour la création de la société ?

Le temps de la mise en place d’une petite ou grande structure dépend du délai pour un rendez-vous avec l’officier public en vue de la signature des papiers afférents à votre initiative une fois que votre représentant ou courtier aura réuni tous les éléments et documents nécessaires. Votre agent peut obtenir un rendez-vous avec le notaire dans les 48 heures maximum de la disposition du dossier signé pour la création d’une société en Espagne. Le long des procédures, la présence d’un administrateur est indispensable. Cependant, si vous avez des actionnaires, vous pouvez faire le transfert de parts à distance. La direction de toutes les opérations de votre entreprise peut très bien aussi se faire par correspondance si vous disposez des fonds sur place pour assurer l’exécution.

Quand la société sera-t-elle opérationnelle et quelles sont les modalités de payement pour le service d’un administrateur ?

Votre entreprise nouvellement implantée en Espagne est prête dans la facturation dès signature de tous les documents chez le notaire. En ce qui concerne les modalités de règlement de l’agent engagé dans les démarches pour la création de société en Espagne, vous pouvez convenir pour le versement d’un montant fixé avec ce professionnel à titre d’arrhes par virement bancaire. Le jour de la signature sur place, vous réglerez ensuite la totalité du solde via un règlement en espèces ou carte bancaire. Pour la convenance des paiements, vous pouvez voir avec votre administrateur. Il saura vous indiquer la modalité adaptée aux dispositifs légaux et financiers du pays.

Qu’en est-il de la réglementation bancaire ?

Il existe un dispositif européen réglementant les virements d’un pays à un autre. Pour tous transferts d’argent de moins de 50 000€, il faut compter 5 jours ouvrables maximum pour que les fonds soient mis à disposition. Cette réglementation interdit aussi les doubles prélèvements et exige un remboursement avec intérêt des payements non aboutis. Les clients doivent être tenus informés des frais exacts, des délais et des recours possibles en cas de soucis relatifs aux payements. Un dispositif semblable à celui-ci s’applique également à toutes les transactions transfrontalières. Chaque transaction de moins de 7 600€ pour un transfert vers un compte personnel en Europe se fait librement. À partir de ce montant, la déclaration de transfert auprès des services de douane est obligatoire qu’il s’agisse de titres, d’argent ou de valeurs.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...
Scroll To Top