Accueil » La Banque » Epargne » Comment optimiser ses finances pour gagner en pouvoir d’achat ?

Comment optimiser ses finances pour gagner en pouvoir d’achat ?

Le pouvoir d’achat est une question plus que centrale dans le contexte économique actuel. Une problématique notamment soulevée par le mouvement des gilets jaunes. De façon individuelle, quels leviers utiliser pour augmenter son pouvoir d’achat, ou dégager un reste à vivre plus important ?


Réaliser un tableau de suivi de budget et utiliser les applis bancaire

Le tableau de suivi « à l’ancienne »

Pour gagner en pouvoir d’achat, il faut une vision claire de son budget : rien de mieux que le traditionnel tableau de suivi de budget ! Une fois mis en place, il se révèle précieux. En effet, tant que l’on ne voit pas la répartition des différents postes, on ne prend pas forcément la mesure de leur poids dans un budget.

Vous pouvez par exemple créer ce tableau avec un tableur (comme Microsoft Excel, OpenOffice Calc, etc.), qui effectuera les sommes de façon automatique. On fait apparaître dans la colonne recettes l’ensemble des ressources et revenus mensuels du foyer : salaires nets, pensions, allocations… Tout ce qui entre sur le compte bancaire. Dans la colonne des dépenses, on note les dépenses fixes liées au loyer, à la mensualité de prêt immobilier, aux factures d’électricité, d’eau, de téléphone, de mutuelle etc. Puis on ajoute les dépenses courantes ou occasionnelles : transports, alimentation, entretien de la voiture, loisirs, habillement…

Inscrire les dépenses et charges fixes en début de mois permet de connaître à l’avance la somme à sa disposition, même si les prélèvements interviennent plus tard dans le mois.

 

Il s’agit alors de suivre l’évolution de son solde disponible au fur et à mesure du mois. Deux intérêts à cela : connaître l’état de son compte et éviter les découverts. Ce tableau doit être mis à jour au moins une fois par semaine, puis on fait un bilan mensuel. Et il est même possible de comparer les mois entre eux.

 

Les applis pour piloter son budget au quotidien

Ajoutons à ce tableau une note de technologie avec les applis bancaires qui facilitent la gestion du budget. Elles permettent souvent l’accès à un tableau de bord qui catégorise les dépenses. C’est le cas notamment de Banxo de la Caisse d’Epargne, de l’appli BNP Paribas, Boursorama encore ING Direct.

 

Certaines applis sont des agrégateurs : on peut y connecter différents comptes en banque.

 

  • Bankin’, par exemple, catégorise les transactions et dispose d’un chatbot spécialisé dans le coaching (avec des thèmes comme « se créer une épargne » par exemple).
  • Gérer mes comptes permet de catégoriser les flux et d’établir un budget prévisionnel et prévoit dans sa version premium une alerte en cas de découvert imminent afin de permettre un virement préventif de compte à compte.
  • PiloteBudget enfin, à visée pédagogique, s’adresse à une cible fragile financièrement et amène l’utilisateur à la maîtrise de son budget.

 

Le tableau de suivi comme les applis peuvent être utilisés conjointement : si les applis permettent une gestion simple et une vue en un clin d’œil des flux, le tableau nécessite un investissement personnel qui permet d’être réellement acteur de son budget. Le gain en pouvoir d’achat se fera en identifiant les optimisations possibles, ce qui apparaît de façon beaucoup moins évidente sans tableau ni suivi !

Renégocier ses différents contrats

Une fois le tableau réalisé, on peut chercher à optimiser certains coûts et par exemple, ceux de divers abonnements. Pour cela, on se munit de ses différents contrats, et on compare en quête d’économies…

Il est par exemple possible de trouver des offres plus avantageuses en assurances diverses, téléphonie mobile, abonnement internet… On peut aussi renégocier ou demander le rachat de son prêt immobilier si le différentiel de taux est important. On peut encore revoir son assurance emprunteur : la possibilité d’en changer à échéance annuelle grâce à la loi Bourquin permet de choisir une assurance externe parfois moin chère qu’une assurance groupe proposée par la banque lors de la signature du prêt immobilier. Enfin, on peut comparer les abonnements des fournisseurs en énergie. Rendez-vous par exemple sur le site du médiateur national de l’énergie.

Regrouper ses différents crédits

En optimisant ses dépenses en général, il est possible de faire des économies. Et si c’est un reste à vivre plus important que l’on cherche à dégager au mois le mois, il convient d’analyser le poids des différentes mensualités des crédits en cours.

Quand ceux-ci entament de façon trop importante le budget mensuel, la question du regroupement de crédits peut se poser. Le rachat de crédit permet de regrouper différents prêts en un seul : immobilier, crédit conso, prêt auto, crédit voyage, crédit renouvelable… A l’issue de l’opération, l’emprunteur n’a plus qu’un seul crédit à rembourser, sur une durée plus longue ce qui engendre un coût plus important, mais avec des mensualités plus basses, ce qui permet de dégager un reste à vivre plus important au mois le mois et de réduire son taux d’endettement par la même occasion.

Dans le cas où plusieurs crédits à taux élevé ont été souscrits (des crédits renouvelables par exemple), il est même possible que le taux du rachat de crédit soit plus avantageux que l’ensemble des prêts précédemment en place.

A noter, dans une situation financière fragile telle un surendettement, la solution de rachat de crédit n’est pas possible. Il est toujours utile de suivre attentivement son budget et de chercher les pistes d’optimisation comme vu plus haut, et l’on peut également en cas de besoin saisir la commission de surendettement afin de déposer un dossier.


1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas communiquée. *

*

Scroll To Top